L’ASC et CSSSC Accueillent Positivement Les Directives du CRTC Pour Les FSSF et FSIs

Version PDF

Anglais

Pour diffusion immédiate – 31 décembre 2016

L’ASSOCIATION DES SOURDS DU CANADA-CANADIAN ASSOCIATION OF THE DEAF ET LE COMITÉ CONSULTATIF SUR LES SERVICES SANS FIL DES SOURDS DU CANADA ACCUEILLENT POSITIVEMENT LES DIRECTIVES DU CRTC POUR LES FOURNISSEURS DE SERVICES SANS FIL ET INTERNET

OTTAWA, Canada  –  Le président Frank Folino et la porte-parole Lisa Anderson-Kellett ont accueilli la décision du 21 décembre 2016 du Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes qui statue que l’internet haute vitesse à large bande est un “service de télécommunications de base” qui devrait être disponible à tous les Canadiens, en incluant les Canadiens Sourds, malentendants et sourds-aveugles.

L’Association des Sourds du Canada-Canadian Association of the Deaf (ASC-CAD) et le Comité consultatif sur les services sans fil des Sourds du Canada (CSSSC) ont été des intervenants actifs dans les consultations du CRTC, incluant l’audience publique en avril 2016. En effet, nous avons fait part au CRTC des besoins et des préoccupations de la communauté Sourde du Canada à propos de l’accessibilité à partir des témoignages et des résultats des sondages réalisés dans la communauté. Le CSSSC a fait dix recommandations qui touchaient la nécessité de promouvoir les plans sans fil qui sont accessibles et équitables et de cesser la pratique des disparités dans la facturation des services par les fournisseurs de services sans fil, et de plutôt offrir des forfaits de données qui sont adaptés et publicisés pour les membres de la communauté Sourde. L’ASC-CAD avait trois recommandations, où l’une des trois abordait le fait que les vitesses actuelles de 5 mégabits par seconde pour le téléchargement, et de 1 mégabit par seconde pour le téléversement ne rencontrent pas nos besoins en termes d’accessibilité pour les transmissions vidéo, ce qui nous a conduits à notre recommandation comme quoi les fournisseurs de services de télécommunication doivent augmenter les vitesses afin de permettre une réduction des barrières communicationnelles, sociales et économiques dans la pleine participation des membres de la communauté Sourde dans le Canada.

Nous sommes fiers du travail du Comité grâce aux consultants, analystes et bénévoles qui ont contribué à notre rapport de sondage de 97 pages, l’Analyse du Sondage sans fil des Sourds, publié en avril 2016 (disponible en anglais seulement). La production collaborative et cumulative de ce rapport a été un effort herculéen qui met en évidence les perceptions et les expériences de la communauté Sourde avec les communications vidéo numériques. Ce rapport est disponible pour téléchargement sur le site internet du Comité sans fil des Sourds du Canada. Actuellement disponible uniquement en anglais.

Citation de Lisa Anderson-Kellett, porte-parole du CSSSC :

Le Comité consultatif sur les services sans fil des Sourds du Canada (CSSSC) est très heureux des décisions du CRTC énoncées dans la politique de télécommunication du CRTC 2016-496 qui a été diffusée récemment. Les Canadiens Sourds, malentendants et Sourds-aveugles ont longtemps attendu que le CRTC et les compagnies de télécommunication reconnaissent leur besoin de communiquer par vidéo par le biais d’internet à la maison et des téléphones mobiles tout en utilisant différentes applications de communication par vidéo. La communication par vidéo pour les langues des signes requiert une quantité de données importante, si bien que que les usagers Sourds se retrouvent avec des factures élevées. Ce n’est pas un accès équitable pour la communauté Sourde et nous avons hâte de voir ce que les six prochains mois apporteront avec des forfaits de données équitables et faciles à trouver pour nos communications visuelles. Cette décision rencontre une partie de la mission de notre Comité, mais nous avons encore du travail à faire. ”

Citation de Frank Folino, président, ASC-CAD:

“L’Association des Sourds du Canada-Canadian Association of the Deaf (ASC-CAD) reconnaît les décisions du CRTC dans la politique de télécommunication 2016-496 qui prépare la transition des politiques basées sur la voix à des politiques qui régissent l’internet à large bande, une politique qui s’assure que l’accès à l’internet à large bande soit défini comme un service de télécommunication de base. L’ASC-CAD est heureux d’apprendre qu’une des décisions du CRTC va inclure des nouvelles vitesses d’au moins 50 Mégabits par seconde en téléchargement et 10 Mégabits par seconde en téléversement, avec des options de données illimitées ; ceci permettra aux Canadiens qui sont Sourds, malentendants et Sourds-aveugles d’avoir une meilleure expérience de communication vidéo numérique dans les deux sens. Ceci est particulièrement important pour répondre à nos besoins d’accessibilité avec un service à haute vitesse et de haute qualité qui est requis pour la transmission fluide de notre communication via la langue des signes. La décision du CRTC respecte une partie de nos recommandations, et nous continuerons à travailler avec le Comité CSSSC afin de résoudre différentes problématiques en termes d’accessibilité qui concernent les services de télécommunication pour la communauté Sourde.

Frank Folino, président de l’ASC-CAD, et Jeffrey Beatty, consultant technique du CSSSC ont assisté à la rencontre à huis clos et à la conférence de presse du CRTC le 21 décembre 2016, où nous avons eu l’opportunité d’en apprendre davantage sur la décision du CRTC. À la conférence de presse du CRTC, un extrait du discours de Jean-Pierre nous mentionnait :

Les Canadiens qui vivent avec un handicap auditif ou un trouble de la parole ont affirmé qu’il était difficile de trouver de l’information concernant les forfaits et les services de télécommunication. Ils ont aussi indiqué qu’il n’y a pas d’uniformité parmi les forfaits sans fil qui sont offerts aux personnes ayant des handicaps, et il n’y a pas de cohérence quant à la façon dont les utilisateurs de l’American Sign Language et de la langue des signes québécoise sont informés de l’existence de ces forfaits.

Comme nous ne pouvons pas dépendre des forces du marché pour répondre à ces problématiques, tous les fournisseurs de services sans fil devront offrir et publiciser, d’ici six mois au plus tard, des forfaits de services mobiles qui répondront aux besoins des Canadiens avec des handicaps.

Source:  Jean-Pierre Blais à la conférence de presse sur les services de télécommunication de base

 

Pour en savoir plus sur l’annonce du CRTC le 21 décembre 2016, veuillez cliquer sur les liens ici-bas qui y sont reliés :

Pour plus d’informations, vous pouvez visiter notre site internet aux adresses suivantes: www.deafwireless.ca et www.cad.ca

Contacts pour les médias :

Lisa Anderson-Kellett                                                   Frank Folino

Porte-parole, Comité consultative                              Président, Association des Sourds du
des services sans fil pour les sourds                           Canada – Canadian Association of the
du Canada                                                                            Deaf
lisa@deafwireless.ca                                                      ffolino@cad.ca

La description des organismes se trouve ici-bas.

-30-

À propos du Comité consultatif sur les services sans fil des Sourds du Canada (CSSSC):

Le mandat du CSSSC est de promouvoir un prix équitable pour les contrats sans fil avec les consommateurs qui utilisent la LSQ/l’ASL et pour promouvoir l’idéal de l’équivalence fonctionnelle pour tous les consommateurs canadiens. The mandate of DWCC is to advocate for fair priced wireless contracts for ASL/LSQ using consumers and to promote the ideal functional equivalency for all Canadian consumers.

Le comité cherche à ce que les fournisseurs de services sans fil soient requis d’offrir :

  • des forfaits de données sans fil équitables et uniformes pour les utilisateurs de la LSQ Et de l’ASL
  • des forfaits avec des prix raisonnables pour les utilisateurs de la LSQ et de l’ASL
  • une publicité transparente et claire des forfaits offerts ; et
  • une disparité réduite des offres de services et des produits.

À propos de l’Association des Sourds du Canada-Canadian Association of the Deaf(ASC-CAD):

L’Association des Sourds du Canada-Canadian Association of the Deaf (ASC-CAD) est un organisme sans but lucratif fondé en 1940 qui fournit conseils et information sur des problématiques liées à la communauté Sourde au public, aux médias, aux éducateurs, au gouvernement et autres ; qui mène des recherches et qui collige des données ; et qui est un organisme menant des actions communautaires par et pour les membres de la communauté Sourde au Canada. Nous faisons la promotion et nous protégeons les droits, besoins et préoccupations des personnes Sourdes qui utilisent la langue des signes québécoise (LSQ) et l’American Sign Language (ASL).

 

 

 

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *